Tutoriels, conseils et techniques

Tutoriels

Il n’est pas rare de se retrouver en panne à cause d’une batterie un peu fatiguée.

 

On peut envisager se genre de panne lorsque l’on tourne la clé et que le moteur tourne tout doucement ou que l’on entend juste un “clac” et que rien ne se passe.

 

Bon alors évidemment cela peut également venir d’autre chose mais sachez que c’est le plus probable. Avant de la remplacer, envisagez tout de même un test batterie avec un appareil adapté, un contrôle de la consommation de courant de votre véhicule et consultez la date de fabrication de votre batterie sur la borne de masse. Une batterie est en général garantie 3 ans et sa durée de vie moyenne est de 6 ans. Jugez en fonction de cela si le remplacement est toujours nécessaire et si cela peut être remboursé par la garantie de votre batterie défectueuse.

Parfois une simple nuit de recharge suffit!

 

Bon, une fois ceci fait et qu’il est effectivement nécessaire de procéder au remplacement, voici les étapes à suivre. (les photos proviennent d’une Citroën et d’une Golf. Cela peut varier en fonction des véhicules, emplacement par exemple).

 

Tout d’abord, localisez votre batterie. Elle se trouve généralement dans le compartiment moteur ou dans le coffre vers la roue de secours.

Une fois ceci fait, prenez une clé de “10mm” et procédez au desserrage de la borne négative (-).

Faites de même pour la borne positive (+).

Isolez les bornes afin qu’elles ne viennent plus vous gêner.

Prenez maintenant une clé de “13mm” ou un cliquet avec une douille de même taille et libérez la batterie en desserrant la vis du support qui se situe sur le bas de la batterie.

Enlevez le support. débranchez le flexible de trop plein qui se situe sur la partie haute de la batterie d’un des 2 côtés.

Sortez à présent la bête.

 

Avant de reposer la nouvelle batterie, un petit bouchon se trouve à l’opposer de l’endroit ou vous avez débranché le flexible de trop plein, il faut le reporter sur la nouvelle batterie au même endroit.

 

Il est maintenant temps d’effectuer la repose dans l’ordre inverse en prenant garde de bien brancher le flexible de trop plein!

Il est impératif de respecter les polarités de branchement!

Si il se produit de petites étincelles lors du branchement , cela ne veut pas dire que le branchement est faux…

 

Le remontage est fini? Place au réglage.

  1. Contrôlez que votre voiture démarre maintenant…
  2. Réglez l’heure qui se remet à zéro lors du débranchement de la batterie.
  3. Contrôlez que les mémoires radios soient toujours présentes (stations radios enregistrées).
  4. Calibrez les vitres électriques. (Voir chapitre “Calibrer ses vitres électriques” dans la section “tutoriels”.

Vous voilà arrivé à terme de votre réparation. Merci d’avoir suivi ce tutoriel!


Il arrive parfois que vos vitres électriques perdent leur calibrage de manière inattendue ou en débranchant la batterie par exemple.

On peut le reconnaître de différentes façons:

  • La fonction descente automatique ne fonctionne plus et il en est de même pour la montée automatique.
  • Lors de l’utilisation de la fonction montée automatique, la vitre se bloque et redescend de manière inopinée.
  • Une fois la vitre arrivée en haut, elle redescend légèrement.

 

Pour corriger cette erreur, c’est très simple.

  1. Montez votre vitre au maximum.
  2. Tenez appuyer le bouton montée automatique pendant 5 secondes.
  3. Faites le teste de fonctionnement, si la procédure a été exécuté avec succès, votre vitre devrait fonctionner correctement.

 

Fonction de l’interrupteur de lève-vitre:

Lever premier crans: Montée.

Lever deuxième crans: Montée automatique.

Baisser premier crans: Descente.

Baisser deuxième crans: Descente automatique.

Voilà, si tout c’est bien passé, vos vitres fonctionnent maintenant correctement!


Avant de vous lancer dans le changement de vos roues, sachez qu’il s’agit d’une opération dont les conséquences peuvent être graves si les instructions ne sont pas suivies correctement.

 

Pour changer vos roues, il va vous falloir les outils suivants:

  • Un cric (ou un pont élevateur).
  • Une clé dynamométrique. 40-200Nm
  • Une douille longue 1/2 de 17mm, 19mm ou 21mm selon les modèles.

Une fois équipée de tout ce matériel, il est temps de se lancer au cœur de l’opération.

 

Commencez par lever votre véhicule avec le cric. Il doit être positionner sur un des points de levage prévu pour le véhicule en question.

Voici un exemple:

Dans le cas présent, un morceau de bois est positionné entre deux pour éviter de détériorer le châssis.

 

Avant de lever complètement la roue, débloquer les vis de roues avec la clé dynamométrique et la douille correspondante. Ne faites que de débloquer et non enlever les vis!

Lever ensuite la roue et finissez d’enlever les vis de roues.

La roue peut maintenant être retirée!

 

Avant de remettre la nouvelle roue, pensez à jeter un coup d’œil à l’usure de vos freins.

Plaquettes de freins presque neuves dans ce cas.

Disques de freins sans rebord, neufs.

 

En cas de doute sur l’état de vos freins, il est primordial de les faire contrôler par un spécialiste car ne l’oublions pas, la sécurité avant tout!

 

Voilà, remonter maintenant la nouvelle roue et serrez à la main les vis jusqu’en butée.

Utilisez la clé dynamométrique pour bloquer les vis au couple de serrage prescrit par le constructeur de votre véhicule. Je ne peut pas vous citer de valeurs universelles car chaque véhicule est différent…

Exemple de couple

Dans l’exemple, le couple est de 140Nm, réglez alors la clé correctement et bloquez les vis de façon opposée. (voir images)

Refaite un tour pour contrôler le serrage.

L’ordre de serrage reste le même quelque soit le nombre de vis…

3 vis

5 vis

 

Une fois que c’est fait et seulement une fois la roue bloquée au couple correct, descendez le véhicule avec le cric et retirez le.

Le remplacement est maintenant terminé, faites de même pour les 3 autres roues.

Encore un détail, je vous conseille fortement de contrôler la pression de vos pneumatiques avant de rependre la route. Vous pouvez apprendre comment le faire dans la section “tutoriels” sous le chapitre “Faire la pression de ses pneumatiques”.

Bonne route!


Votre véhicule vous semble un peu mou de la direction ou alors vous allez partir en voyage? 2 bonnes raisons de contrôler la pression de gonflage de vos pneumatiques…

 

Il faut savoir que pour faire la pression de vos pneus, il va vous falloir un gonfleur avec de l’air sous pression. plusieurs possibilités s’offrent alors à vous:

  • Vous avez le matériel chez vous, super, on peut commencer!
  • Vous n’avez pas la matériel nécessaire, rendez visite à une station service proche de chez vous équipée de gonfleurs.
  • Finalement ce n’est pas pour moi, je vais la faire contrôler dans un garage… En général c’est gratuit!

 

Bon, une fois que la solution qui vous convient est choisie, équipez-vous du gonfleur à pneu.

cadran de gonfleur (pression: 3,1bar)

ouvrez soit la porte conducteur de votre voiture soit la trappe à carburant afin de trouver la fiche technique de la pression correcte de vos pneumatiques (en fonction du véhicule).

Elle devrait ressembler à cela:

Fiche de pression pour pneumatique

Parfois, elles sont plus complètes:

En jaune: Choisissez la taille de vos pneus (noter sur le flanc de chacun d’eux).

En bleu: La pression avant/arrière à vide en fonction du type de véhicule (berline ou SUV)

En rouge: La pression dans le cas d’une charge élevée en fonction du type de véhicule (berline ou SUV), par exemple pour partir en voyage.

 

En fonction de ces 3 paramètres, trouvez la bonne pression à appliquer sur votre véhicule.

 

Maintenant, raccordez le gonfleur sur la première roue.

branchement à la valve

Rectifiez la pression et faites en autant pour les 3 autres roues.

 

Attention, il reste encore un petit détail à régler, spécifique à une partie des véhicules du marché mais pas tous. L’enregistrement de la pression initiale des pneus dans la voiture (témoin de dégonflage).

 

Pour savoir si votre véhicule en est équipé, voici la procédure:

  1. Mettre le contact
  2. Visualisez les témoins qui s’allument (même brièvement) et voir si ce témoin apparaît:

Si il ne s’allume pas, contrôlez encore dans le manuel du véhicule sous la section: Pression des pneumatiques. Si encore une fois, rien de vous parle de se témoin, votre véhicule n’en est probablement pas équipé.

Si dans le cas contraire, si il s’affiche, il va falloir réinitialisé la pression des pneus.

Pour cela, il est difficile d’expliquer une généralité car pour chaque constructeur c’est différent. il va donc falloir chercher dans votre manuel du véhicule…

 

Voici tout de même l’exemple pour une VW golf 6.

Ouvrez la boîte à gants, mettez le contact, actionnez le bouton “SET” montré ci-dessous pendant environ 5 secondes jusqu’à entendre retentir un *BIP*.

La pression est maintenant rectifiée!

 

Vous voilà prêt à contrôler le gonflage de vos pneumatiques tout seul, rien de très compliqué si ce n’est les nombreuses variantes en fonction des véhicules…

Si vous avez des questions, contactez nous!

 

À bientôt!


Comme vous le savez sûrement, Il faut tenir à jours les niveaux de son véhicule pour plusieurs raisons évidentes:

  • Éviter les casses onéreuses (huile moteur, liquide de refroidissement).
  • Permettre une bonne visibilité (lave-glace).
  • Éviter les accidents (liquide de freins, huile de direction).

 

Avant de contrôler les niveaux, votre véhicule doit toujours se trouver sur une surface plane!

Pour clarifier ce tutoriel, il sera réparti en différentes parties en fonction du fluide à contrôler.

 

L’huile moteur

Votre véhicule doit être à température de service, c’est-à-dire 90°C.

Localisez maintenant la jauge à huile dans votre compartiment moteur.

Vue sous le capot

 

Une fois votre jauge localisée, tirez là dehors et essuyez là correctement avec un chiffon propre.

Jauge propre

Replongez ensuite la jauge jusqu’en butée, sortez là encore une fois et tenez là bien horizontalement.

Niveau d’huile à 50%

On peut alors constater que le niveau ici se trouve à environ 50% de la plage admissible sur la jauge.

Pour compléter le niveau, ajoutez par petite quantité (environ 0,2 litre d’huile) par le bouchon de remplissage. (Les spécificités des huiles en fonction des véhicules doivent être respectées. Se référez aux données constructeurs dans le carnet du véhicule ou dans un garage proche de chez vous.)

Chaque fois que vous ajoutez 0,2 litre d’huile, répétez la procédure depuis le début (on tire la jauge, on nettoie, on remet dedans et on ressort pour voir le niveau.). Ne vous arrêtez qu’une fois au maximum. Il est très important de NE PAS dépasser le maximum!

Attention, certains véhicules particuliers (Porsche, AMG GTR, Mercedes E 211…) ne possèdent pas forcément de jauge à huile car le niveau se contrôle depuis les menus dans le véhicule. Voir les spécificités dans le carnet de votre véhicule si c’est le cas.

 

Liquide de refroidissement

Le niveau de liquide de refroidissement se contrôle en général à chaud mais attention, si votre véhicule est chaud, il faut ouvrir le vase d’expansion avec précaution car la pression régnant dedans peut faire sortir du liquide et vous risqueriez de vous brûler!

 

Voici un niveau correct de liquide de refroidissement:

Niveau de LDR correct

Si un manque de liquide est constaté, il faut bien sûr le compléter mais pas uniquement avec de l’eau ni avec de l’antigel. Il va falloir préparer un mélange composé à 50% d’eau (si possible distillée) et 50% d’antigel.

Pour savoir quel type d’antigel utilisé, vous pouvez vous référer à cette page (lien externe).

 

Lave-glace

Le lave-glace fait parti des principaux liquides à contrôler car en effet, un manque de lave-glace peut être très gênant pendant la conduite. Un pare-brise sale? Quoi de pire que de ne rien pouvoir faire pour le nettoyer en roulant…

 

Le niveau de liquide est très simple à faire du fait qu’il faut le remplir à ras bord.

 

Le type de produits à utiliser est principalement de l’eau et un peu de liquide lave-glace. le choix du lave-glace importe peu si ce n’est qu’il ne faut pas trop mélanger différentes marques, choisissez par conséquent une marque et garder la même par la suite.

 

Liquide de frein

Le liquide de frein est un fluide très important, un mauvais liquide ou un manque peut provoquer des freinages insuffisants!

 

Il existe plusieurs types de liquides de frein:

  • DOT 4
  • DOT Super 4
  • DOT 5.1
  • DOT 5 (silicone)

 

La majorité des véhicules circulent avec du DOT 4 mais attention il ne faut pas compléter votre niveau sans savoir précisément lequel est utilisé dans votre automobile. Pour le savoir, il faut fouiller dans le carnet du véhicule. Vous trouverez alors toutes les infos sur le type de fluide à utiliser.

Il faut savoir qu’un manque de liquide de frein dans le bocal est normal dans le cas ou vos freins commencent à s’usés. Il n’est donc généralement pas nécessaire de le compléter en dehors des services d’entretien. Lors des services d’entretien, une purge complète du circuit doit être effectuée, le plus souvent chaque 2 ans ou 3 ans selon les indications du constructeur.

 

 

Huile de direction

L’huile de direction est un fluide qui est souvent oublié et qui n’est contrôlé que rarement c’est pourquoi jeter un coup d’œil à son niveau est primordial. Un appoint trop faible se fait ressentir par un manque d’assistance au braquage et surtout par un bruit de “crissement” en braquant le volant.

 

Comme pour les autres liquides, il possède un repère “MAX” et “MIN”. Parfois ces repères sont sur une jauge intégrée au bouchon de remplissage, parfois directement sur le bocal. Dans le cas ici, ils sont sur le bocal.

Selon les marques, des températures de mesures peuvent être indiquées sur la jauge, elles doivent bien sûr être prisent en compte. Si rien n’est noter, faites le à chaud (env. 85°C).

Niveau correct de l’huile de direction

Si dans votre cas, le niveau serait trop bas, il faut le compléter avec de l’huile hydraulique prévue pour votre système de direction. Encore une fois on ne peut pas donner un exemple universel car chaque marque possède son type d’huile de direction. Regardez directement dans le carnet du véhicule pour des infos précises sur le type d’huile à utiliser.

 

Voilà, vos fluides sont maintenant tous au bon niveau. N’oubliez pas de les contrôler de manière régulière..

 

Bonne route!


Il est évident que la sécurité à bord d’un véhicule est primordiale et l’état de vos freins y contribue grandement.

Apprenez dès maintenant à contrôler vos freins vous même.

 

Voici la liste des outils nécessaires.

  • Douille pour desserrer vos roues (17mm, 19mm, 21mm).
  • Cric ou pont élévateur.
  • Pied à coulisse pour frein.

  • une clé dynamométrique (40Nm-200Nm)

 

Vous pouvez simplement effectuer un contrôle visuel de l’état mais il ne sera pas très fiable, je ne vous montrerais cependant pas comment le faire car ce n’est pas conseillé!

 

Bon, passons aux choses sérieuses.

Commencez par démonter une roue avant et/ou une roue arrière sur votre véhicule (Voir chapitre “Changer une roue” dans la catégorie tutoriels).

Une fois que c’est fait, vérifier l’épaisseur de vos plaquettes selon les images ci-dessous.

Plaquettes neuves

 

Plaquettes usées

 

Différence d’usure

Vous pouvez mesurer l’épaisseur de la garniture mais un contrôle visuel est suffisamment clair.

 

Sachez tout de même que certains véhicules sont équipés de capteurs d’usure des plaquettes. Une fois que l’épaisseur de la plaquette diminue, le capteur va se frotter contre le disque. Dès lors que le capteur sera coupé, le témoin s’allumera.

Capteur d’usure endommagé. Témoin allumé.

 

Une fois au clair sur vos plaquettes, contrôlez les disques.

Pour cela, Placez le pied à coulisse comme sur l’image.

Serrez au maximum le pied à coulisse, bloquez la petite molette et retirez le du disque sans dérégler la mesure.

Lisez à présent la valeur.

Mesure: 23,7mm

Comparez maintenant avec la valeur constructeur. Elle se trouve généralement sur le disque (moyeu).

Valeur minimale: 22mm (exemple)

 

Il est maintenant temps de vous décidez si oui ou non vous devez changer vos freins, Entièrement ou uniquement les plaquettes? Sachez que l’on ne change jamais des disques sans les plaquettes.

Procédez ensuite à la repose de votre roue selon le chapitre “Changer une roue” dans la catégorie tutoriels.

 

À bientôt.

Conseils

Vous venez de changer de véhicule? Ou alors vous voulez simplement vous renseigner sur les intervalles de vidanges de votre voiture tant précieuse à vos yeux?

Vous allez alors tout savoir sur les intervalles de vidanges d’huile de votre moteur.

 

Tout d’abord, qu’est-ce qu’une vidange et à quoi sert-elle?

La vidange d’huile moteur est en réalité le remplacement de celle-ci. Elle doit être faite à intervalles réguliers afin d’accroître la durée de vie des organes du moteur et donc sa fiabilité à long terme. N’oubliez pas que l’huile est la seule raison qui permet à votre moteur de tenir si longtemps. Ne prenez donc pas de risques et remplacer là aussi souvent que nécessaire.

 

Concrètement, quand faut-il faire sa vidange?

De nombreuses théories évoquent le faite que l’intervalle de vidange est spécifique pour chaque moteur, ce n’est pas faux et je vous conseille grandement de regarder directement le manuel d’entretien de votre véhicule cependant, on peut en écrire une généralité.

 

Distance moyenne: 10’000km à 30’000km.

Temps moyen: 1 ans à 2 ans.

 

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour déterminer le type d’intervalle que votre véhicule nécessite. Voici dans l’ordre la liste de questions à vous poser pour trouver le bon moment pour faire vidange.

  1. Moteur à essence ou Diesel?
  2. Moteur récent ou plus ancien?
  3. Utilisation régulière ou moins courante?

 

En fonction de vos réponses, définissez l’intervalle de vidange pour votre véhicule avec ces tableaux:

ATTENTION, certains constructeurs comme Volkswagen par exemple préconise de l’huile LongLife dans certains de leurs moteurs, l’intervalle est donc de 30’000km et 2 ans pour les moteurs à essence et Diesel.

De plus en plus de constructeurs utilisent ce genre d’huile. Cela augmente alors grandement les intervalles de vidanges!

 

Quel type d’huile moteur dois-je utiliser?

Il faut savoir que le type d’huile à utiliser est différent pour chaque marque. Afin de savoir exactement quelle huile employer, regardez directement dans la manuel d’entretien de votre véhicule. Vous trouverez également les intervalles de vidange par la même occasion.

 

Mon huile est noire, dois-je faire la vidange?

Non! Le faites que votre huile moteur soit noire est parfaitement normal et c’est même une preuve que votre lubrifiant fait son travail. En effet, l’huile devient noire à cause des impuretés et des particules métalliques issues de l’usure du moteur, elles n’influencent en rien sa capacité lubrifiante. Si celle-ci resterait de couleur brun/vert, cela signifierait que l’huile ne recueille pas ces particules et que celles-ci peuvent se retrouver n’importe où dans votre moteur et provoquer des usures croissantes. L’huile noire signifie donc un bon coefficient de recueillement des particules indésirables. Les plus grosses impuretés sont quant à elles filtrées par le filtre à huile.

Bien sûr, la capacité de rétention des particules est limitée, et arrive un moment de saturation où l’huile doit être changée ou purifiée pour continuer sa fonction de lubrification de manière optimale.

 

Quand dois-je changer mon filtre à huile?

Le filtre à huile doit généralement être changé à chaque vidange car d’une part, cela évite que l’huile neuve soit souillée par les résidus de l’ancienne huile et d’autre part parce que le filtre perd de son efficacité au fil du temps.

Dans des cas extrêmes, ces filtres peuvent aller jusqu’à être bouchés et donc ne plus effectuer leur travail. Cela va alors mettre en danger le moteur jusqu’à sa destruction si rien n’est fait.

 

Techniques